Mardi, Août 22, 2017

Maitrise du code électoral camerounais : Plus de 70 journalistes déjà sensibilisés

Maitrise du code électoral camerounais : Plus de 70 journalistes déjà sensibilisés

Ebolowa (Cameroun), 19 mai 2017

Ebolowa 19 mai 2017 – 35 professionnels des média francophone ont achevé le jeudi 18 mai, un atelier de sensibilisation sur le code électoral du Cameroun, augmentant ainsi le nombre des journalistes camerounais sensibilisés en la matière durant le mois de mai 2017 à plus de 70. Il y a deux semaines à Limbe dans la région du sud-ouest, 35 journalistes anglophones ont bénéficié de la même sensibilisation. Il est question pour le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique centrale et ses partenaires que sont l’UNESCO et Elections Cameroon, d’accroitre le nombre des journalistes maitrisant le code électoral afin d’assurer un accompagnement médiatique professionnel et fiable du processus électoral. Les participants venant de cinq régions à savoir : le Centre, l’Est, le Littoral, l’Ouest et le Sud ont pendant deux jours, examiné le code électoral et les défis auxquels font face les professionnels des media dans la couverture des processus électoraux au Cameroun. Même si certaines ambiguïtés ont été relevées dans le code, les journalistes sont partis d’Ebolowa avec une compréhension plus élevée de ce document fondamental dans l’organisation des élections au Cameroun. « Elecam attend des journalistes qu’ils donnent des bonnes informations sur le processus électoral aux citoyens », explique Bokamba Hervé Pascal, cadre à la cellule des affaires juridiques et du contentieux à la Direction générale des élections, représentant d’Elecam à cette occasion. Il justifie ainsi la demande d’Elections Cameroon à ce que les journalistes soient formés afin qu’ils soutiennent la structure de façon professionnelle et constructive pendant cette période préparatoire aux élections multiples de 2018.

« Une démocratie forte dépend des média forts et crédibles » Félix Nguélé Nguélé, Gouverneur de la Région du Sud, Cameroun Maitrise du code électoral camerounais : Plus de 70 journalistes déjà sensibilisés

Ouvrant les travaux de cet atelier le 17 mai 2017 à l’hôtel le Ranch Sarl, le Gouverneur de la Région su Sud, M. Félix Nguélé Nguélé a insisté sur le rôle important que jouent les professionnels des média dans la promotion de la démocratie en générale et des élections en particulier. « Votre rôle est essentiel au renforcement de la démocratie, et une élection démocratique est impossible sans les média. Une élection libre et équitable n'est pas seulement la liberté de voter et la connaissance de la façon de voter, mais aussi un processus participatif où les électeurs participent au débat public et disposent d'informations adéquates sur les partis, les politiques, les candidats et le processus électoral, leur permettant de faire des choix éclairés », a-t-il dit. Il a précisé que les médias agissent comme un organisme de contrôle crucial pour les élections démocratiques, en préservant la transparence du processus, et a demandé aux participants d’observer un minimum d’autorégulation dans l’exercice de leur métier.

« Les journalistes ont besoin d’accompagnement », Giscard Bounga, représentant des participants

Prenant la parole au nom des participants lors de la cérémonie de clôture, Giscard Bounga, journaliste à Radio Aurore Bertoua a plaidé pour un accompagnement continu des professionnels des média qui font face aux nombreux défis en période électorale. Il a souligné que plusieurs journalistes sont très actifs dans les réseaux sociaux mais ne maitrisent pas encore comment l’utiliser de façon professionnelle. « Une telle formation sera extrêmement bénéfique pour nous », a-t-il conclu, en remerciant le Centre et l’UNESCO pour l’initiative.

« Nous allons continuer à vous accompagner » Ojong Cletus, UNESCO

En félicitant les participants pour l’engagement qu’ils ont montré pendant tout l’atelier, le chef du secteur communication du Bureau régional multisectoriel pour l'Afrique centrale a promis de prendre en compte la demande d’accompagnement continu formulée par les participants. Plaidant en faveur de la liberté d’expression, il a souligné que seuls les journalistes libres peuvent bien informer et jouer leur rôle en tant qu’acteur majeur dans la vie de nos sociétés.

« Ebolowa restera gravée dans nos mémoires » Fonyuy Kiven, CNUDHD-AC

« Vous avez démontré pendant ces deux jours que vous avez le souci de faire plus et de faire mieux pour contribuer à la démocratisation, et pour ça Ebolowa restera gravée dans nos mémoires. La lecture que vous avez faite du code électoral pendant une si courte durée justifie votre place de quatrième pouvoir et je ne doute point de l’importance de votre contribution à un processus électoral pacifique, inclusif et non-violent ». Kiven a conclu en exprimant sa satisfaction et celle du Directeur du Centre, empêché à la dernière minute, pour le bon déroulement des travaux.

Maitrise du code électoral camerounais : Plus de 70 journalistes déjà sensibilisés