Samedi, Août 24, 2019

Les partis politiques au centre de la promotion des droits de l’homme et la démocratie au Cameroun

Les partis politiques au centre de la promotion des droits de l’homme et la démocratie au Cameroun

Yaoundé 28-29 mai 2019

Du 28 au 29 mai 2019, le Centre des Nations Unies pour les droits de l'homme et la démocratie en Afrique Centrale (CARO) a organisé à l’Hôtel Mont Fébé, une Table-ronde de haut niveau à l'intention des partis politiques et d'autres acteurs politiques sur le rôle des partis politiques dans la promotion des droits de l'homme et la consolidation de la paix et la démocratie au Cameroun. La Table-ronde a réuni 40 participants dont 10 femmes, des représentants de partis politiques, des départements ministériels et d’autres institutions et de la société civile. Les membres du Parlement (Assemblée Nationale et Sénat) étaient également parmi les participants. La Table-ronde avait pour objectif de contribuer à la promotion des droits de l'homme, à la consolidation de la paix et la démocratie, grâce à la participation des partis politiques et d'autres acteurs.

Des thématiques ont été développées sur la base de panels de discussion notamment: (1) Le rôle des partis politiques dans la promotion des droits de l'homme, la consolidation de la paix et la démocratie au Cameroun, (2) Les droits de l'homme et la démocratie: principes directeurs, état de la situation, mécanismes de sauvegarde de la démocratie et des droits de l'homme (3) cadre juridique électoral, (4) l’exercice des libertés publiques au Cameroun (5) les groupes marginalisés et la participation politique, (6) la prévention des conflits et la contribution du Projet Peace Building Fund (PBF) au Cameroun, et (7) les médias, les droits de l'homme et la démocratie. Les panels de discussion étaient animés par des représentants de l'État, des acteurs de la société civile, des professeurs d'Université, des professionnels des médias et des experts des Nations Unies.

Les participants ont souligné l'importance d'élections ouvertes à tous, tenant compte des besoins de groupes spécifiques, notamment les femmes, les groupes marginalisés et les personnes handicapées. Ils ont également mis l'accent sur la nécessité de revoir le Code électoral. Ils ont proposé plusieurs activités pour promouvoir les droits de l'Homme, consolider la paix et la démocratie au Cameroun. À la fin de la table ronde, les participants ont formulé un certain nombre de recommandations et d’actions à entreprendre.


 

Political parties at the center of the promotion of human rights and democracy in Cameroon

Yaoundé 28-29 May 2019

From 28 to 29 May 2019, the United Nations Centre for Human Rights and Democracy in Central Africa (CARO) organized a High-level Round Table for political parties and other political actors on the role of political parties in the promotion of human rights, peacebuilding and democracy. The round table gathered 40 participants including 10 women, representatives of political parties, ministerial departments and other institutions and civil society. Members of Parliament (National Assembly and Senate) were also among the participants. The round table aimed to contribute to the promotion of human rights, the consolidation of peace and democracy, through the involvement of political parties and other actors.

Panels of discussion were developed including (1) The role of political parties in promoting human rights, peacebuilding and democracy in Cameroon, (2) Human Rights and Democracy: Guiding Principles, State of Play, Mechanisms for Safeguarding Democracy and Human Rights, (3) electoral legal framework, (4) Public liberties in Cameroon, (5) marginalised groups and political participation, (6) conflict prevention and the contribution of the Peace building Fund project in Cameroon, and (7) Media, human rights and democracy. State representatives, civil society actors, university professors, media professionals and United Nations experts delivered the communications.

The participants pointed out the importance of inclusive elections taking into account the need of specific groups including women, marginalised groups and people living with disabilities. They also focused on the need to review the electoral code. They came up with a number of activities to be undertaken in order to promote human rights, consolidate peace and Democracy in Cameroon. At the end of the round table, participants made a number of recommendations as well as actions to be undertaken.