Vendredi, Novembre 15, 2019

Séminaire de sensibilisation des professionnels des media contre les discours haineux et discriminatoires au Cameroun

Séminaire de sensibilisation des professionnels des media contre les discours haineux et discriminatoires au Cameroun

Douala, Le 14 Juin 2019

Le Centre des Nations Unies pour les droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale organise deux séminaires de sensibilisation sur la lutte contre les discours haineux et discriminatoires à l’endroit des professionnels de la presse au Cameroun.

Du 11 au 14 juin 2019, le Centre des Nations Unies pour les Droits de l`Homme et la Démocratie en Afrique Centrale a organisé en étroite collaboration avec le Conseil national de la Communication (CNC), deux ateliers de formation sur la liberté d’expression, les discours discriminatoires, la propagande et l'incitation à la haine à Douala (République du Cameroun). 51 personnes dont 21 femmes, représentant les médias, le CNC, la Commission des droits de l’homme et des libertés ont participé aux travaux pendant les quatre jours à l’hôtel Futuris.

L’objectif général de cet atelier était de renforcer le professionnalisme des acteurs des médias audio visuels, des professionnels de la presse écrite et de la presse en ligne basés dans les régions francophones du pays et les encourager à proscrire l’incitation à la haine et à promouvoir le respect des droits de l’homme dans le cadre d’un débat contradictoire, pluriel et démocratique au Cameroun.

La cérémonie d`ouverture a été ponctuée par les allocutions d’ouverture du Représentant du Directeur régional du Centre, M. Firmin Sindaye et du Vice-Président du Conseil national de la Communication, M. Obounou qui ont chacun mis l’accent sur la nécessité de proscrire les discours de haine et d’encourager les journalistes à faire preuve de professionnalisme dans le traitement de l’information eu égard au rôle majeur qu’ils sont appelés à jouer dans la société.

Les présentations ont porté sur la liberté d’expression en droit international, le cadre national régissant les professionnels des médias, la déontologie du journaliste, le processus de collecte et traitement de l’information, le rôle des médias dans la prévention des conflits et le processus de réconciliation, la liberté d’expression, la diffamation, l’ incitation à la haine et à la discrimination, la protection des journalistes, les sanctions encourues en cas de diffamation, le rôle des médias dans la promotion des normes de droit international des droits de l’homme.

Au terme de l`atelier, les participants ont convenu de mettre en place un mécanisme de surveillance par les pairs dont le rôle serait de jouer le rôle d’autorégulation, de sensibiliser les confrères, de mieux outiller les journalistes et d’attirer l’attention des rédacteurs en chef sur leur rôle dans la prohibition des discours de haine.

L’atelier a offert l’occasion au CNC et à la CNDHL d’examiner les enjeux de leur contribution à la lutte contre les discours de haine. Les professionnels des médias en ont profité pour solliciter la formation en droits de l’homme des agents chargés de l’application de la loi, mais également d’avoir l’arsenal juridique régissant la presse au Cameroun. Les deux ateliers ont servi aux journalistes une occasion de prendre connaissance des dispositions légales sanctionnant les délits de presse notamment dont la diffamation et l’appel à la haine avec les sanctions encourues.


UN action against propaganda, discriminatory and hate speeches in Cameroon

From 11 to 14 June 2019, the United Nations Centre for Human Rights and Democracy in Central Africa, in close collaboration with the National Communication Council (NCC), organized two training workshops on freedom of expression, discriminatory speech, propaganda and hate speech in Douala (Republic of Cameroon). 51 participants, including 21 women, representing the media, the CNC, the Commission on Human Rights and Freedoms participated to the two-day workshops each at the Futuris Hotel.

The overall objective was to strengthen the professionalism of audio-visual media actors, print and online media professionals based in the French-speaking regions and encourage them to outlaw incitement to hatred and promote respect for human rights in the context of a contradictory, plural and democratic debate in Cameroon.

The opening ceremony was marked by the opening speeches of the Representative of the Regional Director of the Centre, Mr. Firmin Sindaye and the Vice-President of the National Communication Council, Mr. Obounou, who stressed the need to prohibit hate speech and to encourage journalists to show professionalism in the handling of information, considering the media influence on the society.

The presentations covered freedom of expression in international law, the national legal framework governing media professionals, the ethics of journalists, the process of collecting and processing information, the role of the media in conflict prevention and reconciliation, freedom of expression, defamation, incitement to hatred and discrimination; the protection of journalists, the role of the media in promoting international human rights law standards.

At the end of the workshop, participants agreed to set up a peer monitoring mechanism whose role would be to play the role of self-regulation, raise awareness among colleagues, better equip journalists and draw the attention of editors to their role in the prohibition of hate speech.

The workshops provided an opportunity for the CNC and the NCHRF to examine the challenges of their contribution to the fight against hate speech. Media professionals took the opportunity to request human rights training for law enforcement officials, but also to have the legal arsenal governing the press in Cameroon. The two workshops provided journalists with an opportunity to learn about the legal provisions prohibiting press offences, including defamation and hate speech, as well as the penalties incurred.