Vendredi, Janvier 24, 2020

Célébration de la 71ème journée internationale des droits de l’homme à Yaoundé

Célébration de la 71ème journée internationale des droits de l’homme à Yaoundé

Yaounde, 10 Decembre 2019

La cérémonie de la célébration de la 71ème journée internationale des droits de l’homme s’est déroulée ce 10 décembre 2019 à l’Université Catholique d’Afrique Centrale, campus d’Ekounou, sur le thème « jeunes agissez pour les droits de l’homme ». Elle a été organisée en partenariat avec la Commission Nationale des Droits de l’Homme du Cameroun, la Délégation de l’Union Européenne, l’Université Catholique d’Afrique Centrale, l’Académie de la Paix, des Droits de l’Homme et de l’Action Humanitaire (APDHAC) et Nouveaux Droits de l’homme (NDH). La cérémonie a été ponctuée par des allocutions des représentants des institutions et organisations susmentionnées et les messages du Secrétaire Général des Nations Unies et de la Haut -Commissaire des Nations Unis aux Droits de l’homme, été lus respectivement par la Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies au Cameroun et le Directeur du Centre des Nations Unis pour les Droits de Homme et la Démocratie en Afrique Centrale. Lesdits messages saluaient l’engagement de plus en plus important des jeunes en matière des droits de l’homme. Relevant l’urgence de s’unir pour faire face aux défis climatiques actuels, La Haut- Commissaire a souligné dans son message la nécessité de se « mobiliser partout dans le monde – de manière pacifique et déterminée – afin de faire de notre société un monde où règnent les droits, la dignité et la liberté de choix pour tous ».

Le président de la CNDHC saluant les efforts réalisés en matière de promotion des Droits de l’Homme au plan universel et régional depuis 71 ans d’existence de la

Célébration de la 71ème journée internationale des droits de l’homme à Yaoundé

Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (DUDH) a néanmoins relevé que beaucoup reste à faire au regard des crises sociopolitiques et culturelles qui s’observent au quotidien.

La société civile représentée par NDH a relevé ses attentes en vue du respect des droits de l’homme au Cameroun, notamment l’amendement de la loi contre le terrorisme, la participation politique des jeunes, l’adoption d’un nouveau code électoral, la reconnaissance d’un statut spécial aux régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.

Le Chef de Délégation de l’Union Européenne a mis en exergue l’engagement de l’UE au Cameroun en matière des droits de l’homme par l’appui à la citoyenneté à travers le projet PROCIVIS qui vise à capacité les OSC et à renforcer l’état civil au Cameroun. En effet, un des temps forts de la cérémonie fut la signature et la remise solennelle de 32 conventions de partenariats avec des organisations de la société civile et la Délégation de l’Union Européenne au Cameroun, ayant bénéficié des financements dans le cadre du projet PROCIVIS.

Cette cérémonie a connu la lecture des d30 articles par les étudiants de l’APDHAC et aussi un concours de plaidoirie entre les étudiants de Master de l’Université de Yaoundé II et les étudiants de Master de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun.